Pourquoi est-il important de bien nettoyer vos outils de jardinage ?

Le 2 novembre 2016 à 1:45 par Les outils de jardinage, conseils d'entretien

Qu’est-ce qu’un jardinier sans bêche ? Sans râteau ni binette ? Sans sécateur ? Même si les bons outils ne font pas forcément un bon jardinier, il n’empêche qu’être bien équipé, ça aide ! Votre panoplie de jardinier comprend un certain nombre d’outils de jardinage et équipements indispensables pour bêcher, planter, et entretenir le jardin. A l’achat, il faut autant que possible privilégier la qualité mais surtout, il faut entretenir vos outils ! Fers et manches doivent être nettoyés régulièrement. Le Blog de Jardinage vous en dit plus ! 

Pourquoi nettoyer vos outils de jardinage ? 

Il est vraiment primordial de les nettoyer régulièrement,  après chaque utilisation si possible. Certains outils ne servent pas tout au long de l’année c’est pourquoi vous devez prendre un soin tout particulier à leur entretien avant de les stocker plusieurs semaines, plusieurs mois durant, la fin de l’automne par exemple et ce afin de pouvoir être sûr de les réutiliser l’année suivante dès l’arrivée du printemps.

Cette hygiène va permettre d’éviter la prolifération des bactéries de l’outil à la plante en général. En effet, si l’on se sert d’un sécateur pour couper un plan de tomates infecté par le mildiou et qu’on ne prend pas la précaution de désinfecter son outil juste après avec du vinaigre blanc ou de l’alcool à 90° par exemple, on court le risque de contaminer un plan de tomates sain ou une autre plante du jardin avec ce même outil.

 

Quand et comment les entretenir ? 

L’entretien des outils de coupe comme le sécateur ou le taille haie sera différent des outils de jardinage classique comme la bêche, le râteau ou la pelle.

Pour un sécateur, une cisaille ou une serpette, on utilisera de l’alcool à brûler ou du savon noir pour nettoyer la lame de toutes impuretés et ce juste après l’avoir utilisé. Et on pourra également la graisser avec un peu d’huile et l’aiguiser avant de ranger l’outil sur l’établi.

Quant aux outils de labour plus classiques comme le râteau, la bêche ou la pelle, on veillera tout d’abord à enlever les résidus de terre avec une brosse à racine dure et si la terre reste collée sur les outils malgré tous vos efforts, il suffira juste de les laisser tremper dans une bassine avec de l’eau et de la javel et d’attendre une bonne heure avant de les brosser. Vous les rincerez ensuite abondamment à l’eau puis vous les laisserez  sécher un bon moment avant de vérifier les manches de vos outils. Afin de leur éviter des fissures éventuelles ou des traces de rouille, vous pourrez les enduire avec un pinceau ou un chiffon d’huile de lin (que l’on trouve dans le commerce à 9 euros le litre en général) ou également de cire d’abeilles. Il faudra aussi penser à vérifier les fixations de vos outils et changer les vis défectueuses si besoin. Pensez à changer le bois de vos outils s’ils sont fendus et utilisez si possible du frêne réputé pour sa solidité et sa robustesse à toutes épreuves.

Et finalement, accrochez-les au mur dans un endroit sec, en prenant soin de mettre les parties tranchantes en haut.

Côté bâches ou toiles, une éponge légèrement savonneuse et un grand coup d’eau claire devraient suffire. Laissez sécher, et contrôlez l’état général de la bâche avant de la plier puis de la stocker.

Grâce à ces bons réflexes, vous prolongez la durée de vie de vos outils de jardinage tout en assurant un confort et une sécurité optimale pour jardiner ! 

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Clo. B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *