Quelles sont les plantes comestibles et comment les reconnaître ?

Le 4 novembre 2016 à 1:35 par Conseils pour cueillir des fleurs comestibles

Les fleurs s’invitent de plus en plus souvent dans nos assiettes. Plaisir des yeux, certes, cette décoration florale peut aussi être consommée et c’est là toute la beauté du plat non ?! Cueillies pour décorer et être mangées, les fleurs comestibles coupées ne subissent aucun gaspillage. Mais quelles variétés peuvent être consommées ? Quelles précautions faut-il prendre avant de les servir à vos invités ? Le Blog de Jardinage vous explique ! 

Quelles sont les variétés de fleurs que l’on peu manger ? 

Elles sont nombreuses mais encore faut-il apprendre à les reconnaître avant de pouvoir les consommer. En effet, certaines peuvent s’avérer extrêmement dangereuses pour l’organisme. Nous allons voir lesquelles peuvent être consommées sans danger pour votre corps car il ne faut absolument pas cueillir tout, n’importe où et n’importe quand ! Il est vital pour vous de les reconnaître afin de ne pas risquer une intoxication.

Certaines de ces plantes ne nous sont pas inconnues et nous les côtoyons tous les jours.

* C’est le cas par exemple de l’ortie dont les feuilles sont dentelées, velues et très urticantes. « Qui s’y frotte, s’y pique ! ». Celle-ci se consomme généralement cuite et il faudra surtout bien l’ébouillanter pour lui enlever son caractère piquant. Et n’oubliez pas de mettre des gants pour la récolter. Ses feuilles peuvent être cuites comme des épinards, en soupe ou utilisées en infusion une fois séchées.

* Le pissenlit est une autre plante sauvage comestible. On le reconnaît à ses longues feuilles dentées et à sa fleur jaune. Il pousse à peu près partout et il se récolte surtout au printemps mais évitez de les ramasser aux endroits où passent les chiens. C’est à cette période que les feuilles sont les plus croquantes et appétissantes. On cuisine généralement ses feuilles en salade avec des œufs durs et des lardons grillés mais on peut aussi en faire de la confiture. La racine du pissenlit peut aussi être mangée en la faisant revenir dans un peu d’huile à la poêle.

* Le trèfle, qui est bien connue de nos régions, est également une plante sauvage consommable. Il est facilement reconnaissable grâce à ses  trois ou quatre (plus rares !) petites feuilles ovales et il se mange en salade principalement ou en accompagnement de tomates ou autres. Les pâquerettes, ces jolies petites fleurs blanches et jaunes peuvent également garnir vos salades ou être utilisées en tisanes.

* Les capucines sont très appréciées car très colorées ! Récoltez-les au jardin, juste après la floraison, généralement entre juin et octobre. Les fleurs, feuilles et boutons se consomment tout aussi bien : vous allez adorer ce petit goût légèrement poivré, idéal pour agrémenter une belle salade ou bien décorée un plat de viande ou de poisson !

* La fleur de courgette, évidemment ! Farcie, c’est un vrai régal !

Autres variétés moins connues et pourtant comestibles : 

* L’ail des ours qui a une fleur blanche qui ressemble à celle du muguet (à ne surtout pas confondre car celle du muguet est toxique !) mais qui a une forte odeur d’ail très caractéristique. On pourra la consommer en salades ou dans des sauces par exemple.

* La mélisse citronnée dont les feuilles sont vertes, grandes et pointues pourra être utilisée dans des tisanes ou dans des salades de fruits.

* Le plantain dont les feuilles sont plutôt rondes et la tige assez grande et se terminant par une petite boule (que l’on utilisait dans notre enfance comme projectile en faisant une boucle avec la tige) fera office de salade ou sera consommée comme légumes, une fois que les feuilles auront été ébouillantées, ou dans des tartes, des cakes ou autres préparations culinaires.

Précautions de rigueur

Il existe bien d’autres variétés de plantes sauvages à déguster et vous n’en avez ici qu’un très petit aperçu.

Retenez que toute plante doit être méticuleusement nettoyée, rincée à l’eau claire.

Ne récoltez que les fleurs de votre jardin, car vous savez quels produits vous avez utilisé. Ne cueillez jamais de fleurs sur le bas côté des routes et chemins, dans le but de les manger !

En cas de doute, ne tentez pas le diable !! Préférez vous référer à un guide du botaniste, posez la question en direct à un spécialiste et surtout apprenez à bien les reconnaître.

Et vous, quelles fleurs du jardin consommez-vous ?

 

Classés dans :

Cet article a été écrit par Clo. B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *